Que ne ferait-on pas pour ses enfants...

Quelquefois je me dis que j'ai des réminiscences de ma propre enfance.
J'espère éviter le vécu par procuration, mais ce que j'espère par dessus tout, c'est laisser de beaux souvenirs d'enfance à mes petits bouts.
De ma propre enfance, j'ai des souvenirs riches : une balançoire faite d'une planche et de briques, une poupée à la peau noire usée par les années mais que je ne jetterai pour rien au monde, le jeu de petits chevaux et les dominos avec mon grand-père, le lit de poupée fabriqué par mon frère, la truite saumonée de ma grand-mère, la quiche de ma maman, tout un tas de parfums et de tendres images.

Et puis forcément, quand je peux réaliser, ou au moins essayer, un rêve de mes loulous, je m'attache à le faire.
Pour que leur enfance soit aussi remplie d'images et de jolis souvenirs.

En utilisant le schéma de Y a Maman à la maison et un manche à balai qui ne servait à rien (une histoire de diamètre incompatible...), j'ai désormais un petit cowboy (ou une sacrée chipie, c'est selon) qui galope à travers l'appartement...
Sans rênes le cowboy, à la limite de l'indien finalement...

Blog_cheval baton1
Blog_cheval baton2

J'ai rajouté un rond de simili avec un peu de rembourrage, et magiiiie ! On n'entend plus de tap tap du manche à balai !

Blog_cheval baton3
Blog_cheval baton
Blog_cheval baton4

Laine : reste de pelote.
Simili : Casino Johnston, Nouméa.
Tissu à pois, uni : Elegance, Nouméa.

Pataclop, pataclop...