Mon extraordinaire personnel traverse une période un peu compliquée, entre prise de confiance et refus de sa différence. 
Parce que sans arrêt répondre à ceux qui lui demandent le pourquoi du comment, il sature un peu. 
Parce que montrer des signes distinctifs lui porte aussi sur le moral
Parce que les enfants savent se montrer cruels...

Porter une visière, des lunettes oranges, des lunettes dites "noires", utiliser une loupe, etc, autant d'éléments qui lui rappellent à chaque seconde qu'il est "différent" aux yeux des autres. 
Probablement la plus grande difficulté qu'il a à surmonter, s'affranchir du regard des bien voyants (bien pensants etc...). 


Pour l'inciter à utiliser ces outils indispensables à son quotidien, j'ai fait appel à son grand ami d'Outre-Atlantique, celui qui est adulte et qui est comme lui. Pareil que lui. 
Je vous confie quelques uns de ses mots, de ceux qui font dire à mon extraordinaire qu'il est content, qu'il n'est pas tout seul et qu'il est rassuré...

"Toi et moi, sommes chanceux parce que nous avons des outils spéciaux comme des lunettes noires et des loupes qui peuvent nous aider à mieux voir. 
Je sais que ça peut être difficile quelquefois parce que les utiliser nous donne l'air différent, mais nous devons être forts et ne pas nous inquiéter autant de ce que les autres gens pensent. Je les utilise tous les jours, souvent devant d'autres personnes.
La méditation et le yoga sont des outils qui peuvent nous aussi nous aider. Ils peuvent nous aider à être fort à l'intérieur."

Alors, pour l'aider à avoir à portée de main ses indispensables qui l'aident à agrandir les mots et lui permettre de lire comme tout le monde, qui le protègent de la luminosité qui l'agresse, je me suis attelée à lui goupiller une pochette sans prétention, mais rembourrée pour pouvoir emmener partout avec lui ses basiques. 
Pour l'habituer à faire de ses outils, une aide qui deviendrait naturelle et dont il n'aurait plus à vouloir se cacher.


Alors pour lui, j'ai voulu une pochette sobre et efficace. 
Rien de bien compliqué, j'ai fait avec ce que j'ai pioché dans le stock : 

- Du simili, de la suédine et comme je n'avais plus assez de simili, j'ai mixé avec ce que j'avais,

laviepasapas_sacoche2

- Un tissu du suédois pour mon curieux fan de petites bêtes,

laviepasapas_sacoche6

- Du molleton que je me suis appliqué à coudre sur le tissu pour bien rembourrer l'intérieur de la pochette,
- Une poche intérieure pour les secrets (!)

laviepasapas_sacoche7

- Une fermeture cartable avec la petite patte qui va bien pour l'aider à ouvrir et fermer (c'est lui qui l'a dit !)

laviepasapas_sacoche3 

- Et une bandoulière réglable, évidemment 

laviepasapas_sacoche11

Tout ça pour pouvoir emmener les indispensables :

laviepasapas_sacoche8

Et éventuellement des bonus, mouchoirs, goûter et tout élément facultatif :

laviepasapas_sacoche5

Et hop, tout est rangé !

laviepasapas_sacoche10

 En somme :

laviepasapas_sacoche9

 La pochette a été de suite validée et adoptée. 
Et même que je trouve que ça donne un petit air de Tintin reporter à mon petit bout d'homme !
A l'occasion, cette pochette lui permettra même d'emmener son appareil photo, parce que oui ! 
Un malvoyant peut faire des photos, et de très belles photos même que d'abord. 
Un jour peut être, je vous montrerais ses chefs d'oeuvres...

laviepasapas_sacoche4 

 Simili, suédine, tissu, attache cartable, sangle : tout du stock !! 
Avec une pensée pour Ta'Thilde, et hop, moi aussi je destocke, gnihihii !