Here I am ! 
Quand on perd le jus pour son blog et que la vraie vie prend le dessus (sic), on passe des mois sans y écrire...

Pour autant, tout au long de ces mois, il en un qui ne m'a pas quittée, mon bujo

En 2016 (!), j'en avais déjà parlé... 
Bujo, premier test et Bujo, version 2.0...

Je viens de recevoir le carnet appelé à être la version 2019, l'envie m'est venue de faire un point, ne serait-ce que pour mesurer ce que j'en ai appris, ce que j'aime, ce que je veux pour la suite.
Pour la peine, je reprends le chemin du blog, durera, durera-pas...

 

Le Principe : 

Le Bullet Journal, ou bujo donc, est une petite merveille d'organisation. 
La méthode a été créé par Ryder Carroll qui en a fait un bouquin à quelques 20e.

En mars 2016, j'écrivais : 

L'idée, c'est de noter pour chaque jour et tous les jours : les tâches à réaliser en les faisant correspondre à une signalétique précise [...].
Chaque jour, on coche les tâches réalisées, jusqu'ici, rien de nouveau sous le soleil. 
Là, où ça change, c'est que le jour suivant, on va reprendre les tâches non réalisées, en les écrivant de nouveau.
Ce qu'on appelle la migration des tâches d'un jour à l'autre.

Le fait de réécrire la tâche va être un booster à la réalisation (si si, sur moins d'une semaine, ça m'a bien boostée !). 
Parce qu'écrire une liste de choses à faire, c'est facile, mais après, il faut les faire !!!!
Le fait de cocher lors de sa réalisation ou de devoir réécrire la tâche non réalisée le jour suivant, va avoir un effet psychologique ou je ne sais quoi d'autre, sur le fait de passer à l'action. 
Pour moi, ça fonctionne et c'est tout ce qui m'intéresse ;)


En novembre 2018, je maintiens !! 
Après, pour un détail plus de précisions, je vous renvoie sur la multitude d'articles sur le sujet.
Le site de Ryder Carroll en premier lieu d'ailleurs, peut renseigner très rapidement sur la démarche quand on ne la connait pas du tout.
Croiser les informations permet également de se rendre compte les multiples utilisations qu'on peut en faire, et donner des idées auxquelles on n'aurait pas nécessairement pensé, en tapant bujo sur Pinterest, rien que ça.

Au moment d'achever mon 3ème bujo et à l'aube d'utiliser le 4ème, j'ai testé, peaufiné et trouvé ce qui ME convient.

Parce qu'au final, le principe magique du bujo, c'est d'adapter le bujo à soi et non plus de s'adapter soi-même, à un agenda lambda.
Il existe des bujos qu'on trouve à peu près partout désormais, avec des versions pré-remplies, ça n'est pas du tout ce que je recherche mais je comprends que ça puisse plaire pour le côté "pratique-plus qu'à remplir". Ça n'est simplement pas ce qui me convient à moi.

 

Point particulier : Les collections et autres trackers

Au delà du grand principe du bujo en terme de "stop à la procrastination", un autre point qui fait probablement que l'on aime autant les bujos, est la possibilité d'inclure à tout moment, une collection ou un tracker.
Ce qui pour le coup, est diamétralement différent d'un agenda classique.

Une collection, c'est ni plus ni moins, une liste.
Une liste présentée toute jolie si on veut, ou à la queue leu leu toute bête.
Et quand on aime les listes, on aime les collections. 
Et j'aime les listes gnihihiii.

Certaines collections, liste de livres à lire, suivi de série Netflix ou ce genre de choses, foisonnent sur insta. C'est joli mais comment dire... Perso, ça ne me sert à rien.

Pour autant, même si le principe d'avoir tout sous la main à l'intérieur d'une même bujo, me plaît énormément, il y a des collections valables d'une année sur l'autre, que j'ai reportées sur un carnet à part que j'avais sous la main, un Moleskine tout fin. Je peux le rajouter au bujo si j'ai besoin de l'emmener avec moi, pour la liste de ce qu'il faut emmener en vacances par exemple.


La question des trackers me laisse davantage dubitative.
Un tracker c'est un suivi de ce qu'on veut, le nombre d'heures de sommeil, la fréquence de séances de sport (sic) etc.
Un pouvoir d'auto stimulation ?...
J'ai tenté. J'ai abandonné. Parce que je ne remplis simplement pas, donc aucun intérêt, donc poubelle. Pour moi ! Cqfd.
Mais si le sujet vous inspire, l'article dégôté sur Creabujo peut donner des pistes.


On indiquera dans l'index à quel endroit les retrouver. En fonction, je rajoute même un petit signet type post it.
Je glisse un signet au début de chaque mois d'ailleurs, j'aime bien les signets, si, si.


Quand j'ai commencé à inclure une collection ou quoi que ce soit d'autre comme ça n'importe où dans un bujo, mon côté scolaire a gravement bugué. Ça ne collait pas avec un truc bien rangé, bien ordonné, bien sectorisé.
Et finalement, à l'utilisation, je trouve ça plutôt pas mal, au fil de l'eau, sans se prendre la tête plus que ça.
Ça me permet également de noter les brainstormings que je fais avec moi même, préparation d'anniversaire, de vacances ou tutti quanti. Des pages notes qui fleurissent de plus en plus dans mon bujo.

IMG_8224

Pour ce faire, je n'avais qu'à reformater le bazar de ma tête et l'ouvrir à de nouvelles façons de faire...
Un lâcher prise qui fait du bien !


Aparté :

Parce que finalement, c'est un problème récurrent dans nos petites têtes, tout faire tout bien comme où nous l'a appris.
Sauf qu'à bien y réfléchir, il est possible de faire "autrement", plus efficace, mais en sortant du cadre...
Même pas mal...
Je vous laisse méditer là dessus.

Fin de l'aparté.

 

Le Support :

Après avoir testé le format petit classeur, relegué aux oubliettes très rapidement, j'ai adopté le carnet format A5 par année civile à pointillés (ni des carreaux, ni des lignes, des pointillés, c'est le top). 
Le carnet A5 a en cela de parfait (pour moi, encore une fois), que c'est la taille idéale pour pouvoir l'emmener partout et pouvoir écrire tout ce qu'on veut comme on veut.
Et le Filofax genre ? Ne pourrait-il pas remplir le job ? Vu déjà ce que je trimballe dans mon sac, j'ai besoin de quelque chose qui ne prenne pas trop de place, en cela, le carnet n'en prend pas trop.


◊ Pendant deux ans, j'ai utilisé deux carnets de chez Blue Art Editions que j'ai apprécié, vierge de tout essai.
J'y aurais testé du lettrage, de la présentation, des collections etc.


◊ La 3ème année, j'ai testé le Mémoniak Bujo, il m'aura accompagnée dans de nouveaux tests, il aura souffert, aura été trimballé partout et méritera largement le repos auquel il se prépare à fin décembre...
Après quelques 32 pages d'exemples et 3 pages d'index à compléter, j'ai attaqué mon Bujo en numérotant le reste des pages... Jusqu'à 222 (sauf erreur).
Il est mon compagnon d'une année avec quelques journées non complétées mais qu'importe ? 
La perfection n'est pas de mise, le bujo se veut être un outil, et non un objet de culpabilisation si on ne le remplit pas tout bien comme il faut...

IMG_8165

Il a bien trinqué...


◊ Pour 2019, j'ai choisi le Goalbook de Rhodia pour plusieurs raisons, et ce, grâce à quelques articles comparatifs de carnets différents, où le leuchtturm1917 qui serait une référence, ne se trouvait pas vraiment bien noté en définitive, grammage du papier en cause.

IMG_8191

1. Sa composition.

Il commence par quelques pages pré-établies, les seules de tout le carnet :
- Un index de 6 pages à compléter,

IMG_8188

- Un calendrier perpétuel sur 4 pages, une colonne par mois, jour par jour,

IMG_8189

- Un calendrier perpétuel sur 4 pages, un bloc vierge par mois.

IMG_8190

Le reste du bujo est vierge ET numéroté pour 224 pages !!! Ça n'a l'air de rien, mais qui a numéroté tout un carnet (et je l'ai fait 3 ans de suite, sic), sait que c'est inintéressant et casse pied au possible...
Le nombre de pages est plus que correct parce qu'il laisse suffisamment d'espace pour diverses compositions, collections et autres réflexions gravitant autour d'évènements, tels que l'organisation des anniversaires des gnomes, wish list, prépa des vacances etc...
Cette année, ça n'a pas loupé, j'ai numéroté une page sur deux et j'ai trouvé le moyen de me planter...

2. La qualité du papier.

Quand on commence à s'intéresser au lettrage ou à quelques dessins, on s'aperçoit rapidement qu'en fonction du papier, le résultat peut être décevant parce que le stylo accroche, que l'encre traverse...
Après premier test, le Rhodia s'avère être impeccable. 
Il existe probablement d'autres carnets qui auraient fait le job. Pour 2019, ce sera celui là.

3. Le look. 

Simple, efficace, en gris métallisé et deux marques pages ruban orange comme un rappel aux blocs Rhodia qu'on a tous eu à un moment où un autre. Le Memoniak a 3 rubans dont 1 dont je ne savais pas trop quoi faire...


Ce qui m'intéresse comme contenu pour l'année à venir : 

J'utilise mon calendrier partagé sur mon smartphone pour tous les rendez-vous, activités de tous les membres de la famille, ce qui est fort pratique pour savoir à quel moment, l'un ou l'autre, peut caler un nouveau rendez-vous, 
mais pour tout ce qui est tâche à réaliser, c'est le bujo qui est réellement mon arme de destruction massive.

Cela implique de reporter du calendrier-smartphone au bujo, les rendez-vous et autres activités à honorer, mais sincèrement, ça ne demande pas un gros effort.
On pourrait imaginer tout intégrer dans le calendrier du smartphone, pour ma part, le fait d'écrire les tâches est réellement plus efficace.
Encore une fois, ça peut ne pas correpondre à tout un chacun.


L'index, avec un page que j'ai déjà "sacrifiée" pour mes clés du bujo, celles dont je me sers et qui me sont propres.
Les calendriers annuels, le rôle étant rempli par mon calendrier partagé, à voir si j'y trouve une utilité à l'usage.

Et pour la partie "libre", j'ai adopté :
Une double page de présentation par mois à établir selon l'envie.

IMG_8218

IMG_8219

IMG_8220


Une double page par semaine.

Jusqu'à cette année, j'écrivais les jours à la suite, en prenant la place que je voulais pour chaque journée, mais en terme d'organisation, j'ai trouvé qu'il était plus intéressant de pouvoir visualiser toute une semaine d'un coup.
J'ai testé le format colonne. Ça ne me convient définitivement pas, c'est joli pour certaines présentations, mais (!) pas pour l'usage que j'en veux : je n'ai pas la place nécessaire pour écrire ce que je veux sans tout ratatiner. Uhuhuh...
Si bien que j'ai fini par établir ma présentation à chaque début de semaine et je remplis les espaces réservés chaque jour. 

Dans la double page, je conserve un encart où je note les tâches à faire dans la semaine sans qu'un jour soit nécessairement fixé.
Et si au terme de la semaine, ça n'est pas réalisé, je reporte également la tâche dans l'encart de la semaine suivante.
Tout cela restant très théorique bien évidemment, sans obligation de tout respecter à la lettre, il n'y a pas de sanction à l'issue !

IMG_8222

IMG_8228

 
Mes infos par journée.

Les tâches à réaliser chaque jour, d'aller chercher les fringues au pressing sans les y oublier pendant 15 jours (!), à ne pas oublier de sortir la poubelle (tous les 15 jours...), etc.


Et tout un tas de bazar divers et variés :
- si les enfants vont à la cantine, ce qui est aléatoire en fonction du planning du jour, du menu, mais est bien pratique pour pointer la facturation,
- la météo du jour, ce qui ne sert à rien mais ça me fait plaisir quand je regarde mes pages, c'est souvent lié aux évènements de certaines journées,
- un livre à lire, une citation, un titre qui me plaît etc.
- des nota bene de choses dont j'ai envie de garder une trace, les tickets de ciné, les entrées de musées, les notes du nécessaire pour une sortie avec la classe, des petits dessins et autres mots doux laissés par mes enfants, etc.

IMG_8226

IMG_8221

IMG_8223

IMG_8225

L'assemblage de tout ces petits bouts de papiers dont on ne sait que faire, constitue au fil des semaines une sorte de journal visuel et matériel. Et donne l'occasion de se servir de masking tape pour faire tenir tout ça comme il faut (sic).


J'avais également pris l'habitude de noter 3 choses positives par jour.

IMG_8229

Avec une présentation à la semaine, j'avais cessé de le faire par manque de place selon les jours.
Au regard des mois passés, c'est une routine que je vais remettre en place, parce que relire certaines journées m'a fait beaucoup de bien, et que l'exercice au quotidien, est également bénéfique.
Pour conserver ce qui fait du bien, comme un booster de positivité !
Alors... Positivons !
Reste à savoir comment je vais intégrer cette partie... De nouveaux tests en perspective !!!

 

La présentation

Là, on peut se lâcher. Ou pas.
Simple et efficace ou avec plein de bidules et de machins partout.
Comme on veut, comme on aime.
Et varier les plaisirs d'une journée à l'autre.

Le lettrage, les zentagles, les doodles, autant de mot ou de pratiques, que j'ai découvert, autant de moyens d'être créatif ou même... De pratiquer la pleine conscience...

IMG_8230

Le bujo peut être simple à l'extrème ou être un prétexte à s'éclater en présentation, puisqu'on en fait e-xac-te-ment ce qu'on veut je vous dis.
Faisons simple : c'est l'éclate. Pratique et esthétique cumulés, que demande le peuple de plus pour un organiseur de tâches ?

Qu'en ai-je appris d'autre ?

Surtout ! Arrêter de chercher la perfection...
Oui, on voit des présentations de l'espace temps, oui c'est canon, mais si c'est y passer des heures et des heures, je ne vois pas où est l'intérêt. 
Un peu comme ces décos de maison dans les magazines, au carré, très esthétique, mais manquant terriblement de vie...

Perso, j'aime bien noter ma semaine et y revenir à un autre moment, quitte à faire un mois d'un coup et même revenir sur une semaine déjà bouclée pour rajouter une bricole, un gribouillage ou autre. 
Un instant avec moi-même que j'aime bien prendre le temps de vivre.

Il se peut que ça soit moche...
A ce sujet, j'ai une pensée pour la page de juillet dernier qui est bien affreuse comme il faut...

IMG_8217

Mais au final, ce que je vois quand je tourne les pages les unes après les autres, que la présentation me plaise ou carrément pas en fonction de mes tests, c'est une partie de ma vie et j'en souris souvent.
Je passe plus vite sur les sales journées et je me dis que finalement, il s'en passe des choses en une année...

Encore un mois à partager avec mon Memoniak bujo, ça tombe bien, il me reste encore des pages !!!

IMG_8158

IMG_8171